Conducteur de machines agroalimentaires

Le conducteur d’installations automatisées assure le fonctionnement d’une ligne de machines automatisées. Avant la mise en production, le conducteur consulte l’ensemble des consignes de fabrication. Il vérifie ou adapte le programme informatique qui surveille et envoie les ordres à exécuter. Il met en place les accessoires nécessaires au fonctionnement de la machine, effectue les réglages et approvisionne la machine en matières premières. La production lancée, le conducteur surveille le bon déroulement des opérations. Il veille à la bonne qualité des produits, anticipe les problèmes et agit en temps utile. Tout est mis en œuvre pour éviter les pannes ou l’arrêt momentané de la production.

Connaissances et compétences à acquérir :

Il maitrise l’ensemble des connaissances et compétences attachées aux installations qu’il conduit et aux produits qu’il fabrique. Il maitrise toutes les exigences attendues en termes d’hygiène, de qualité, de sécurité et d’environnement dans le respect des normes économiques. En cas de défaillance il sait renseigner avec précision le service de maintenance.

Le savoir être :

Le conducteur se doit d’être dynamique, rigoureux, de bonne résistance, capable de travailler en équipe. Il est conscient de ses responsabilités (notamment sur le volet sanitaire) et des enjeux économiques (machines et produits fabriqués).

Ce métier est accessible après une formation par apprentissage validée par le Brevet Professionnel des Industries Alimentaires

Le métier de Conducteur de ligne

Le conducteur de ligne a pour rôles : la préparation, l’organisation et le contrôle de l’ensemble des activités qui composent une ligne de production. C’est également lui qui veille à la mise en place des règles de qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSE). Enfin, il est responsable des tâches effectuées par les conducteurs de machines et opérateurs de production de la ligne dont il est en charge

LIRE LA SUITE

Le premier court métrage de l'EMA

LIRE LA SUITE

Métier agroalimentaire : un secteur dynamique qui recherche des candidats

Quand nombre de jeunes ne savent pas vers quel métier s'orienter, il est important de s'intéresser aux secteurs porteurs capables d'apporter un emploi rapidement après la formation. C'est le cas de l'agroalimentaire qui offre un taux d'insertion professionnel de 85%.

LIRE LA SUITE

Plan du site - Mentions légales - Studio Creatys 2013